LITTERATURE ET MUSIQUE

   Marcel proust 1900 2

La rubrique LITTERATURE ET MUSIQUE se propose de vous offrir des extraits de grands auteurs, romanciers ou poètes, qui ont su exprimer dans une langue ciselée la beauté et les émotions produites par la musique, mais aussi des réflexions d'écrivains ou d'universitaires sur les liens qui unissent littérature et musique. 

 

1. CONFERENCES

Et pour commencer, ces conférences à Bondy intitulées... LITTERATURE ET MUSIQUE....

De la Sonate de Vinteuil dans La recherche du temps perdu aux poèmes d’Aragon mis en musique par Jean Ferrat, les relations entre musique et littérature sont une source d’inspiration et d’émotions inépuisable. Le cycle de conférences explore ces univers, depuis la place occupée par lamusique dans les romans jusqu’aux grands mythes qui traversent les mots et les sons. Les conférences thématiques associeront des exposés, des lectures de textes et l’interprétation d’oeuvres instrumentales et vocales.

 

2. PUBLICATIONS

- Jean-Michel Maulpoix, La Musique inconnue, Paris, Joseph Corti, 2013.

Présentation de l'éditeur :

La musique me reste inconnue. Je ne suis pas musicien, et le corps du seul instrument dont je joue est rempli d’encre noire… Aussi ne lira-t-on pas dans ce livre, à proprement parler, une étude sur la musique, mais une suite d’essais sur certaines idées que l’écriture poétique s’en fait et sur les songeries qu’elle développe à son propos. Puisque depuis toujours « les routes de musique et de poésie se croisent »,  les pages qui suivent s’attardent un peu sur ce que pensent les mots de la belle inconnue qui s’éloigne…

- Florence Gétreau Paru le 27 septembre 2017 Voir la Musique: Une approche thématique de référence pour découvrir l’iconographie musicale, de l’Antiquité à nos jours

LE LIVRE

Comment les artistes ont-ils représenté la musique du XVI au XX siècle ? Telle est la question soulevée par cet ouvrage, lequel permet de découvrir des œuvres qui s’intéressent tout d’abord à la matérialité de la musique, c’est-à-dire ses instruments, ses musiques notées, ses gestes, ses acteurs et ses lieux de pratique. En raison de son égale immatérialité, de son caractère éphémère et des sensations qu’elle procure, la musique l’emporte en immédiateté et en intensité sur les autres sens pour solliciter l’imaginaire. Elle innerve de ce fait la fable humaine, ses grands mythes, son histoire, ses religions. C’est pourquoi nombre d’images dépassent la transposition de la réalité sonore pour ouvrir sur un univers symbolique.

Du silence des natures mortes et des vanités jusqu’aux ambiances contrastées de scènes tantôt festives, galantes, morales, parodiques ou symboliques, la musique a passionné les peintres, soit qu’ils évoquent sa place dans l’art de vivre et la variété de ses pratiques, soit qu’ils soulignent son pouvoir maléfique ou rédempteur.

SOMMAIRE

Introduction

I. Mythes : origine et pouvoirs de la musique

II. Religion : puissance sacrée de la musique

III. Objets : matérialité de la musique

IV. Acteurs : statuts du musicien

V. Lieux : contextes et sociabilités musicales

VI. Concepts : œil intérieur et sonorité visuelle

Conclusion

Voir la musique

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 14/09/2018